Pause café en BD ou la glorification des cafetières italiennes

A chaque fois que je commande chez Pur-café, je prends des packs. Pack dégustation, pack initiation, coffret moka… C’est plus simple, le compte est rond, et j’utilise le carton pour bricoler. Le problème, c’est que j’ai mes préférés, et que dans les packs, il y a toujours un café que j’apprécie moins. Par exemple cette semaine, il ne me reste plus que du café italien 80/20 (lisez 80% arabica, 20% robusta). Or, j’ai un problème avec le robusta : j’ai cru faire une crise cardiaque avec du 100% robusta si tendrement acheté par ma directrice de colo d’alors qui ne buvait pas de café alors qu’en colo, j’en bois pour 3… Bref, ce petit mélange italien faisait le bonheur de mes étagères mais pas de ma cafetière.

Peut-on vivre sans café ? Moi non (au diable mon ostéopathe), je me suis donc dit qu’il était temps de ressortir ma cafetière italienne. Et là, j’ai redécouvert les bienfaits de ce petit objet! Je ne l’utilise pas souvent, je préfère mon Ariete et ses petits espressos ou ma cafetière filtre pour ses quantités à déguster toute la journée, je n’avais juste pas encore mis la main sur le café qui la magnifierait. Je pensais qu’un bon café était une histoire de dosage mais un café aussi a besoin de trouver chaussure à son pied.

Hasard ou coup de génie, Diplomax a choisi cette semaine pour m’envoyer un lien vers le blog de Guillaume Long, auteur illustrateur et cuisinier de génie qui œuvre sur papier ou sur la toile pour le plus grand plaisir de vos zygomatiques. Un petit extrait ?

pause-cafe 1pause-cafe-2pause-cafe-3

Je vous invite à découvrir la deuxième partie sur son blog. Et préparez vos tapettes à mouches, j’en ai eu besoin hier matin, c’était jouissif !

Bonne dégustation !

Ps : Diplomax prépare une série sur les légumes de l’étrange… à suivre sur mon quatre heures bricoleur. Bonne lecture mais n’oubliez pas, « la vérité est ailleurs »…

Share

Une réflexion au sujet de « Pause café en BD ou la glorification des cafetières italiennes »

  1. Article super qui résume assez bien la qualité encore conférée aujourd’hui aux cafetières italiennes: simple, pas trop onéreux et qui malgré les années permettent toujours de faire un café bien corsé!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *