Les couleurs des thés : à la rencontre du thé vert

Comme promis, cette semaine je vous fais découvrir toute la diversité de la boisson la plus bue au monde auprès l’eau : le thé.

Le thé provient de l’infusion du « camellia sinensis ». C’est le mode de culture, les conditions climatiques, le terroir et les savoir-faire qui donnent au thé ses spécificités et ses couleurs.

Les thés verts, noirs, bleus, blancs, jaunes et les pu-erh (noir-noir) sont donc tous issus de la même plante, le théier, c’est la façon dont on les récolte et les transforme qui leur donne leur particularité et qui permet de les classer dans des catégories de couleur.

A la découverte du thé vert

Le thé vert est une spécialité de la Chine et du Japon. C’est un thé non fermenté, qui conserve particulièrement bien toutes ses qualités de la plante à la tasse si sa préparation est réussie. C’est d’ailleurs pour cela qu’il présente autant de vertus et qu’il s’affiche à juste titre comme un produit star du bien-être et de la santé à travers le monde entier.

Petit tour d’horizon des innombrables vertus du thé vert
Le thé vert a des propriétés exceptionnelles. Ce n’est pas pour rien qu’il sert régulièrement de joujou aux chercheurs, mais c’est parce qu’il recèle tant de vertus qu’on ne les connaît certainement pas toutes. Comme il est impossible de toutes les exposer dans un article de blog, sous peine de prendre en route mes lecteurs, je vais vous en exposer que les plus importantes. C’est parti :

D’abord, il faut savoir que le thé vert contient les vitamines C, E et B, la provitamine A, des polyphénols et flavonoïdes (dont les fameuses catéchines), de la chlorophylle, du fluor et de la théine, et qu’il est conseillé d’en boire au moins 3 tasses par jour pour profiter pleinement de tous ses bienfaits.

Outre son pouvoir stimulant dû à la théine (nom donné à la caféine dans le thé), qui dure plus longtemps que l’effet de la caféine du café, le thé vert est un antioxydant très puissant. En effet, les polyphénols combatteraient efficacement le vieillissement (notamment celui de la peau, oui oui mesdames !) ainsi que diverses maladies cardio-vasculaires et cancers, puisqu’il stimule le système immunitaire. De plus, il protègerait les malades du cancer des effets néfastes des traitements par chimio ou radiothérapie.

Mais ce n’est pas tout ! Le thé vert diminuerait les risques d’accidents vasculaires cérébraux ainsi que le cholestérol, régulerait le fonctionnement du cœur et réduirait les risques de thromboses. Les catéchines auraient également un impact bénéfique sur l’ostéoporose, le diabète et l’obésité. Enfin, grâce à sa teneur en fluor, le thé protège l’émail des dents et a une action préventive sur l’apparition des caries et de la parodontite. Bref, tout un tas de propriétés assez impressionnantes découvertes par les chercheurs ces dernières années. Mais attention, ne vous y trompez pas, le thé vert n’est pas un médicament, il stimule votre organisme et aide à votre bonne santé mais il ne guérit pas les maladies.

D’autres aliments et boissons contiennent des antioxydants, mais la palme revient sans conteste au thé vert : 1 tasse de thé est aussi riche en antioxydant que 4 verres de jus d’orange !

En fait, le thé vert est tout simplement FANTASTIQUE. Et pour bénéficier pleinement de tous les bienfaits que nous offre la nature à travers le thé vert, il est très judicieux de choisir de le boire bio. Avec autant de vertus, et de goût (il ne faut pas oublier que consommer du thé vert est aussi un immense plaisir), il serait dommage de s’en priver. Il en existe d’ailleurs pour tous les goûts dans la boutique pur-cafe.com.

Transformation : de la plante à la tasse

La préparation du thé vert suit quatre étapes :

  • Le flétrissage permet d’abord de déshydrater les feuilles sur des claies ventilées
  • Une courte torréfaction : Cette étape sert à tuer les enzymes responsables de la fermentation.
  • Après la torréfaction, les feuilles de thé sont souples et prêtes pour le roulage. C’est durant cette étape que leur forme de boule, de bâtonnet ou de torsade leur est donnée.
  • Enfin, les feuilles sont séchées grâce à la dessication jusqu’à ce qu’elles ne contiennent plus que 5 à 6% d’eau.

Réussir l’infusion du thé vert

Il est primordial de préparer son thé vert avec soin pour en conserver toutes les propriétés. Vous pouvez obtenir des conseils de préparation sur le site. Le thé vert de Chine requiert une infusion de 2 à 4 minutes dans une eau à 80°C, alors que le thé vert du Japon ne doit être infusé qu’à 70°C pendant 1 à 3 minutes.

Découvrez vite nos thés verts en feuilles et nos thés verts en sachets.

A très bientôt pour découvrir le thé noir…


Share

Une réflexion au sujet de « Les couleurs des thés : à la rencontre du thé vert »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *