Archives de catégorie : En savoir plus sur le thé

Origines, culture, élaboration, préparation, tout ce que vous savez toujours voulu savoir sur le thé.

Croisade contre l’industrie agroalimentaire

Quand on sait depuis longtemps les incroyables différences qu’il existe entre un « café artisanal » et un café industriel, on peut finir par croire que c’est une évidence pour tout le monde et que les gens choisissent désormais leur café en connaissance de cause. Vu le récent succès du café en canette, on tombe de haut car ce serait bien sûr sans compter le rouleau compresseur marketing de l’industrie agro-alimentaire, et sa stratégie toujours gagnante de cacher la piètre qualité de ses produits sous des notions de mode, de tendance, de fun et même parfois de luxe, sûrement le plus beau de leurs mensonges.

On a beau être sensibles aux valeurs de la gastronomie, du naturel, du produit de qualité, qui ne s’est jamais fait piéger par un emballage luxueux, par des slogans alléchants ou encore un concept qui te dit clairement que si t’en consommes t’as la classe et t’es au-dessus du lot et inversement. Ce qui n’est sans doute pas sans  rappeler le contexte où certains ont fumé leur première cigarette. C’est ça la psychologie marketing.

Chez Pur-cafe.com, on a décidé de ne pas baisser les bras. On va faire notre petite « croisade » informative au travers d’une série d’articles à venir et peut-être que les quelques lecteurs qui tomberont sur ce blog sauront entrevoir la vérité en face pour résister un peu mieux aux sirènes marketing.

Premier conseil : Sachez que plus les moyens déployés pour faire valoir un produit sont grands, plus on essaie de vous faire passer des vessies pour des lanternes ou plus clairement plus on essaie de valoriser un produit qui ne vaut en lui-même pas grand chose. Rien de tel que des arguments concrets et vérifiables sur la qualité d’un produit pour s’assurer de sa véritable valeur.

Concernant le café, les points importants sont : la provenance et la traçabilité, la méthode de culture (rien de tel que le label bio en tant que garantie), la qualité de la torréfaction (artisanale contre industrielle). Aucune de ces informations n’est présente sur un paquet de café industriel… Ce n’est peut-être finalement pas si compliqué que ça de faire la différence.


Share

Thé vert et cholestérol : une étude intéressante

Voilà un redémarrage du blog qui traite de sujets plutôt sérieux… c’est l’actualité qui veut ça. Et puis contrairement au message précédent, il s’agirait là d’une bonne nouvelle !

Une nouvelle étude chinoise (1) apporterait enfin la preuve que le thé vert diminue légèrement le taux de cholestérol. Ce sont en fait 14 études qui ont été menées sur un total de 1136 personnes sur une durée de 3 semaines à 3 mois et dont les résultats concordent. Des résultats qui vont par ailleurs dans le même sens que d’autres études (2) ayant démontré l’effet du thé vert sur la réduction des risques de maladies cardio-vasculaires.

Attention, nous attirons toutefois votre attention sur le fait que la réduction du taux de cholestérol observée est relativement faible et que le thé vert ne saurait en aucun cas remplacer les médicaments utilisés habituellement pour réduire le taux de cholestérol. Il ne peut être considéré que comme un aliment bénéfique complémentaire à un traitement médicamenteux.

Le taux de cholestérol total des sujets qui avaient bu du thé vert était en moyenne de 7,2 mg/dl plus bas que ceux qui n’avaient rien consommé. Ils présentaient également un taux de mauvais cholestérol (LDL) plus bas de 2,2 mg/dl. Aucun effet n’a par contre été observé au niveau du bon cholestérol (HDL).

L’effet du thé vert serait en partie lié à sa concentration en catéchines, des antioxydants qui permettraient de réduire l’absorption du cholestérol par l’intestin. Les doses utilisées pour les études variaient de 150 à 2 500 mg de catéchines par jour, sans qu’il n’y ait de différence significative dans les résultats. Pour information, une tasse de thé vert contiendrait entre 50 mg à 150 mg de catéchines.

Sources :
1. Zheng XX, Xu YL et al. Green tea intake lowers fasting serum total and LDL cholesterol in adults: a meta-analysis of 14 randomized controlled trials. Am J Clin Nutr. 2011 Jun 29.
2. Hooper L, Kroon PA, et al. Flavonoids, flavonoid-rich foods, and cardiovascular risk: a meta-analysis of randomized controlled trials. Am J Clin Nutr. 2008 Jul;88(1):38-50.

Share

Do you…tea party tonight?

Oui cher lecteur, ce billet m’a tout l’air d’une cordiale invitation… Après l’agitation brésilienne de mon dernier billet, je vous propose de prendre le Nord et une tasse de thé bio : cap sur les Etats-Unis!

Mais d’abord, pour ceux qui ne suivent pas aussi facilement les inconnues, je me présente:
Je suis Claire, la fondue d’actu de l’équipe de Pur café, nouvelle venue depuis déjà quelques billets. Collègue de Pur-Sarra dans des temps reculés où j’étudiais les lettres modernes, j’ai pu m’initier aux joies du bon café grâce à ses thermos magiques, et assister aux débuts de ce blog.

Depuis, je suis toujours aussi incapable de réussir les recettes d’ Emilie et de Sarra, ou de me faire un masque de beauté au café sans en boire une tasse, mais je suis devenue scruteuse d’infos fortes en caféine. Ça tombe plutôt bien, mes journées se partagent entre les unes des journaux et les flashs TV : quand je serai grande je veux être infologue (journaliste quoi).

Vous comprenez donc pourquoi il m’était impossible de passer à côté du tea party ces jours-ci. Vous savez, cette nouvelle tendance politique américaine qui s’est illustrée aux dernières législatives la semaine dernière ?

Maintenant que ça vous revient, vous vous posez sans doute cette question pertinente « Mais au fait, quel rapport entre le « tea » party et le thé ? ».  Car le tea party n’est pas un mouvement qui préconise le sachet de thé en guise de nouvelle monnaie et mettrait en place un hymne national enfin sifflable:

Ce n’est en fait pas un parti. Son nom fait en réalité référence aux Américains de 1773, qui jetèrent des tonnes de thé par-dessus le bord des bateaux du port de Boston. Une façon de dire aux colons britanniques que leur projet de taxer et d’imposer le thé aux Américains ne se réaliserait pas. Aujourd’hui c’est l’appellation des réunions d’opposants à Obama…

Mais chez pur-café, pas question de politique, il vous suffit d’aller vous procurer nos délicieux thés verts, noirs, bleus, blancs et  thés chinois, indiens ou japonais, en feuilles ou en sachets… pour vous faire une VRAIE tea party !

Share

Soin du visage au thé vert : un masque revitalisant anti-âge et une tasse à la main

Ne vous êtes-vous jamais demandé comment les japonaises font pour avoir un teint aussi parfait, une peau lisse sans défauts, avec un brin d’envie voire de jalousie ?

Et bien moi si… Pourtant, je ne suis pas du genre très cosmétique, et mes gestes beauté sont assez limités, mais je fais quand même le minimum syndical pour avoir le teint frais et réveillé.

Alors en ce début d’automne où notre épiderme est mise à rude épreuve, j’ai eu envie de vous rappeler les bienfaits du thé pour notre peau mesdames, et pourquoi pas aussi pour vous messieurs.

Le Thé, un trésor de jouvance

Et bien oui, pour un teint frais et reposé, les nippones  boivent du thé !
Cela peut nous sembler surprenant car nous avons pour habitude de soigner notre peau de l’extérieur, avec des crèmes et des masques de beauté. Pourtant, au pays du soleil levant où la beauté est basée sur la circulation de l’énergie et le bien-être, soigner sa peau est indissociable d’une consommation régulière de thé. Ainsi, le peau est purifiée en profondeur grâce aux pouvoirs anti-oxydants du thé. Attention, pas n’importe quel thé : du thé vert ou du thé blanc.

Place au teint frais

Grâce à ses agents antioxydants, le thé aide à récupérer en éliminant les toxines. Après une soirée mouvementée, pensez donc à boire du thé pour retrouver un teint frais et reposé !

Un anti-rides super naturel

Le thé vert ou le thé blanc contient des agents actifs qui protègent des radicaux libres responsables du vieillissement cellulaire. De plus, grâce aux polyphénols, le thé contribue de façon étonnante à la protection du collagène et de l’élastine, et permet ainsi de lutter contre le relâchement de la peau et contre les rides.

Le thé, une piste pour soigner les maladies de peau

Le thé aurait également la capacité d’accélérer la cicatrisation d’une blessure. Il est d’ailleurs une piste de réflexion sérieuse pour soigner les maladies de peau comme l’acné rosacée et le psoriasis.

En conclusion, boire du thé est un geste plaisir et beauté, alors pourquoi s’en priver ?

Je vais tester pour vous le soin du visage au thé vert maison

Pour prendre soin de votre peau, vous l’aurez compris, il faut boire du thé ! Mais il paraît que l’appliquer directement sur le visage est aussi un moyen très efficace d’obtenir une peau ferme, jeune, belle, souple : parfaite !

Je vais donc tester pour vous un masque à base de thé vert anti-oxydant, parfait pour entretenir votre peau, la protéger du vieillissement et des agressions quotidiennes, et la stimuler pour un teint éclatant.

Si certaines (ou certains, oui oui messieurs, vous y êtes aussi invités !) d’entre vous veulent profiter des vertus du thé pour se faire une beauté et donner à votre peau l’éclat dont elle a tant besoin à cause du manque de soleil, il vous faut :

  • 1 cuillère à soupe de thé vert Matcha, thé en poudre parfaitement approprié à la réalisation d’un masque de beauté.  Vous pouvez également opter pour l’infusion de thé vert en sachets ou de thé vert en feuilles.
  • 1 cuillère à café d’huile de pépins de raisins pour son action protectrice
  • 3 cuillères à soupe d’eau de jasmin ou de rose. Pour moi ce sera de l’eau de rose bio, pour son pouvoir purifiant et anti-rides.
  • 1 cuillère à soupe d’argile blanche ou verte

Mélangez l’ensemble des ingrédients et appliquez sur une peau bien propre en prenant soin d’éviter les lèvres et le contour des yeux. 10 minutes de pose sont suffisantes. Rincez abondamment et finissez par une touche d’eau de rose pour un effet bonne mine assuré !

Veillez à ce que le masque ne sèche pas durant la période de pose. Pour cela, vous pouvez vaporiser de l’eau de rose en petite quantité sur le masque dès les premiers signes de craquèlements.

Pour un résultat optimal, appliquez ce masque 2 fois par semaine.

Astuce spécial matin difficile :

Ne jetez plus vos sachets de thé ! Le thé est un anti-cernes économique et super efficace pour éliminer les poches sous vos yeux qui en disent long sur l’ampleur de la bringue que vous avez faîtes la veille. Pensez donc à ce geste beauté matinal, et appliquez votre thé sur vos petits yeux fermés !

Share

Les couleurs des thés : à la rencontre du thé blanc

Le thé blanc est un thé non fermenté, et il est sans conteste le plus subtil des thés. Ne subissant que très peu de transformation, il est le thé qui se rapproche le plus de la feuille de théier fraîche. Composé exclusivement des très jeunes pousses et de bourgeons,  c’est un thé rare et précieux dont la cueillette s’effectue à l’aube, au début du printemps, pendant seulement quelques jours.

Le thé blanc est le thé élégance et fraîcheur par excellence, ses notes douces en font un thé idéal pour une première expérience de dégustation de thé réussie. Par ailleurs, sa faible teneur en théine en fait un thé apprécié en fin d’après-midi et en soirée.

Le thé blanc est le thé dont la concentration en antioxydants est la plus élevée.

Cela s’explique sans doute par le peu de transformation que la feuille de thé subit. Il est donc un thé réputé excellent pour la santé, et on lui attribue des qualités encore plus grandes qu’au thé vert.

Le thé blanc aurait donc entre autres la capacité de combattre le vieillissement, de lutter contre le cancer et les maladies cardiaques. Il serait aussi efficace contre la plaque dentaire et l’obésité.

Transformation du thé blanc

Voici les deux seules étapes nécessaires à la transformation du thé blanc :

  • Le séchage à l’air libre : pour obtenir une déshydratation des feuilles aussi importante que celle des autres thés, il est nécessaire de laisser les feuilles sécher beaucoup plus longtemps : entre 52 à 60 heures. Ce processus est très délicat puisqu’il est soumis aux aléas climatiques. Les feuilles doivent être récoltées au moment opportun pour pouvoir être séchées sans craindre pluies et humidité.
  • Une torréfaction de quelques minutes est ensuite nécessaire pour stopper l’action des enzymes et éviter tout début de fermentation.

Les thés blancs, comme les autres thés, se dégustent nature ou parfumés : découvrez en boutique un thé blanc bio nature, le Bai Mu Dan, et un thé blanc parfumé à la fleur d’Osmanthus, le Ya Cha Osmanthus.

Réussir l’infusion du thé blanc

Le thé blanc doit être infusé dans une eau chauffée entre 60 à 80°. 7 à 20 minutes sont alors nécessaires pour laisser tous les arômes du thé blanc s’épanouir dans votre tasse. N’oubliez pas qu’il est possible de faire plusieurs infusions avec les mêmes feuilles. Pour cela, il suffit de doubler le temps à chaque infusion. Les infusions successives vont permettront de découvrir toutes la finesse des saveurs que cache le thé blanc.

Bonne dégustation !

Share

Les couleurs des thés : à la rencontre du thé bleu

Après le thé vert et le thé noir, partons à la rencontre du thé bleu, un excellent compromis entre noir et vert.

Le thé bleu ou Oolong, spécialité de Chine et de Taiwan, est un thé semi-fermenté, c’est-à-dire que la fermentation est stoppée volontairement en cours de processus. C’est un thé exceptionnellement doux, dont la dégustation ravira les débutants. Compte tenu de sa faible teneur en théine, vous pouvez le consommer en soirée pour une pause délicate et aromatique sans aucune crainte pour votre sommeil . Il est également très approprié après des repas copieux car il est réputé pour faciliter la digestion.

Transformation du thé bleu

Son processus de transformation est très variable d’une plantation à l’autre. Ainsi, le thé bleu est considéré plus vert que noir lorsque sa fermentation ne dépasse pas 20%, il s’agit alors de la méthode chinoise qui donne des thés aux saveurs végétales. Inversement, il est plus noir que vert lorsqu’il s’agit de la fermentation dite taïwanaise qui, en atteignant au moins 60% de fermentation, offre au thé des saveurs plus fruitées.

Néanmoins, tous les thés bleus sont transformés selon les étapes suivantes :

  • Le flétrissage pour déshydrater les feuilles.
  • La fermentation partielle : à une température comprise entre 22 et 25°C, dans une atmosphère humide à 85°C, les feuilles entament leur processus de fermentation. Elles sont régulièrement brassées afin de libérer leurs arômes et de laisser l’eau s’évaporer.
  • La fermentation est ensuite stoppée par chauffage dans des bassines en fer.
  • Les feuilles sont alors roulées ou froissées pour leur donner leur forme définitive.
  • Enfin, la dessiccation permet de sécher durablement les feuilles afin d’éviter un nouveau processus de fermentation.

Vous pouvez découvrir un des thés bleus les plus réputés de Chine dans la boutique : le Oolong Quilan.

Réussir l’infusion du thé bleu

Le thé bleu nécessite une infusion assez longue, de 4 à 5 minutes, dans une eau frémissante entre 95°C.

Share

Les couleurs des thés : à la rencontre du thé noir

Le thé noir est un thé entièrement fermenté, souvent riche en théine. Son goût affirmé ne l’empêche pas d’offrir des arômes et saveurs extrêmement variés, ce qui en fait un thé idéal pour s’adonner à la dégustation et tester vos nez et palais.

La richesse gustative des thés noirs en font d’ailleurs les thés préférés des consommateurs occidentaux, qui apprécient leur caractère et leur finesse. Il existe dans les thés noirs une diversité exceptionnelle induites par la diversité des méthodes de transformation et de culture ou encore par la saison de la cueillette.

Mais cette boisson n’a pas que des qualités gustatives. On a coutume d’attribuer tous les bienfaits santé au thé vert, pourtant le thé noir tire honorablement son épingle de jeu avec des vertus tout aussi intéressantes.

En effet, malgré sa fermentation le thé noir conserve d’excellentes qualités anti oxydantes. Il semble donc être efficace contre les maladies cardio-vasculaires et aiderait à lutter contre le diabète.

Le thé noir  serait aussi un véritable moteur de bonne humeur et de récupération après un évènement stressant.

Enfin, le thé noir aurait la capacité de freiner la progression de l’ostéoporose chez la femme et de réduire le risque de fracture de la hanche chez l’homme. Raisons de plus pour offrir du thé noir en sachets à vos papis mamies pour une hydratation plaisir, gaieté et santé !

Transformation du thé noir

D’après la légende, une livraison de thé vert en provenance de Chine serait arrivée à Londres avec beaucoup de retard, après un long périple dans les cales d’un bateau. Le thé, fermenté par l’humidité des caisses, était devenu noir. Les anglais, peu connaisseurs, ne se seraient doutés de rien, et auraient consommé  le thé noir avec tellement de plaisir qu’ils en auraient racheté aussitôt !

Aujourd’hui, la fermentation du thé noir ne provient plus d’un long voyage dans les cales humides d’un bateau, mais d’un processus de transformation bien maîtrisé, appelé méthode orthodoxe, qui suit les étapes suivantes :

  • Le flétrissage permet de commencer à déshydrater les feuilles et de les rendre plus souples. Cette étape dure entre 16 et 24h.
  • Le roulage des feuilles leur donne leur forme définitive. C’est une étape essentielle pour faciliter la libération des sucs et huiles et favoriser les réactions enzymatiques nécessaires à la fermentation. Plus la feuille est roulée, plus le thé est corsé.
  • La fermentation : de nombreuses réactions chimiques se produisent sous l’effet combiné d’une température entre 20 et 22°C et d’un taux d’humidité d’au moins 90%. La fermentation dure 1 à 3h selon l’intensité de noir voulue.
  • Lorsque la fermentation est jugée suffisante, les feuilles sont placées dans un dessiccateur à 90°C pour stopper les réactions enzymatiques et mettre fin à la phase de fermentation.
  • Les feuilles sont ensuite triées en grades : feuilles brisées et feuilles entières sont alors séparées.

Il existe de nombreux thés noirs que vous pouvez découvrir dans notre boutique, notamment le thé Darjeeling souvent appelé le « champagne des thés »  pour souligner son prestige, le thé Ceylan, le thé assam sewpur ou encore les thés noirs parfumés.

Réussir l’infusion du thé noir :

Le thé noir s’infuse dans une eau à 90°C ou 95°C pendant 2 à 5 minutes.

Bonne dégustation !

Share

Les couleurs des thés : à la rencontre du thé vert

Comme promis, cette semaine je vous fais découvrir toute la diversité de la boisson la plus bue au monde auprès l’eau : le thé.

Le thé provient de l’infusion du « camellia sinensis ». C’est le mode de culture, les conditions climatiques, le terroir et les savoir-faire qui donnent au thé ses spécificités et ses couleurs.

Les thés verts, noirs, bleus, blancs, jaunes et les pu-erh (noir-noir) sont donc tous issus de la même plante, le théier, c’est la façon dont on les récolte et les transforme qui leur donne leur particularité et qui permet de les classer dans des catégories de couleur.

A la découverte du thé vert

Le thé vert est une spécialité de la Chine et du Japon. C’est un thé non fermenté, qui conserve particulièrement bien toutes ses qualités de la plante à la tasse si sa préparation est réussie. C’est d’ailleurs pour cela qu’il présente autant de vertus et qu’il s’affiche à juste titre comme un produit star du bien-être et de la santé à travers le monde entier.

Petit tour d’horizon des innombrables vertus du thé vert
Le thé vert a des propriétés exceptionnelles. Ce n’est pas pour rien qu’il sert régulièrement de joujou aux chercheurs, mais c’est parce qu’il recèle tant de vertus qu’on ne les connaît certainement pas toutes. Comme il est impossible de toutes les exposer dans un article de blog, sous peine de prendre en route mes lecteurs, je vais vous en exposer que les plus importantes. C’est parti :

D’abord, il faut savoir que le thé vert contient les vitamines C, E et B, la provitamine A, des polyphénols et flavonoïdes (dont les fameuses catéchines), de la chlorophylle, du fluor et de la théine, et qu’il est conseillé d’en boire au moins 3 tasses par jour pour profiter pleinement de tous ses bienfaits.

Outre son pouvoir stimulant dû à la théine (nom donné à la caféine dans le thé), qui dure plus longtemps que l’effet de la caféine du café, le thé vert est un antioxydant très puissant. En effet, les polyphénols combatteraient efficacement le vieillissement (notamment celui de la peau, oui oui mesdames !) ainsi que diverses maladies cardio-vasculaires et cancers, puisqu’il stimule le système immunitaire. De plus, il protègerait les malades du cancer des effets néfastes des traitements par chimio ou radiothérapie.

Mais ce n’est pas tout ! Le thé vert diminuerait les risques d’accidents vasculaires cérébraux ainsi que le cholestérol, régulerait le fonctionnement du cœur et réduirait les risques de thromboses. Les catéchines auraient également un impact bénéfique sur l’ostéoporose, le diabète et l’obésité. Enfin, grâce à sa teneur en fluor, le thé protège l’émail des dents et a une action préventive sur l’apparition des caries et de la parodontite. Bref, tout un tas de propriétés assez impressionnantes découvertes par les chercheurs ces dernières années. Mais attention, ne vous y trompez pas, le thé vert n’est pas un médicament, il stimule votre organisme et aide à votre bonne santé mais il ne guérit pas les maladies.

D’autres aliments et boissons contiennent des antioxydants, mais la palme revient sans conteste au thé vert : 1 tasse de thé est aussi riche en antioxydant que 4 verres de jus d’orange !

En fait, le thé vert est tout simplement FANTASTIQUE. Et pour bénéficier pleinement de tous les bienfaits que nous offre la nature à travers le thé vert, il est très judicieux de choisir de le boire bio. Avec autant de vertus, et de goût (il ne faut pas oublier que consommer du thé vert est aussi un immense plaisir), il serait dommage de s’en priver. Il en existe d’ailleurs pour tous les goûts dans la boutique pur-cafe.com.

Transformation : de la plante à la tasse

La préparation du thé vert suit quatre étapes :

  • Le flétrissage permet d’abord de déshydrater les feuilles sur des claies ventilées
  • Une courte torréfaction : Cette étape sert à tuer les enzymes responsables de la fermentation.
  • Après la torréfaction, les feuilles de thé sont souples et prêtes pour le roulage. C’est durant cette étape que leur forme de boule, de bâtonnet ou de torsade leur est donnée.
  • Enfin, les feuilles sont séchées grâce à la dessication jusqu’à ce qu’elles ne contiennent plus que 5 à 6% d’eau.

Réussir l’infusion du thé vert

Il est primordial de préparer son thé vert avec soin pour en conserver toutes les propriétés. Vous pouvez obtenir des conseils de préparation sur le site. Le thé vert de Chine requiert une infusion de 2 à 4 minutes dans une eau à 80°C, alors que le thé vert du Japon ne doit être infusé qu’à 70°C pendant 1 à 3 minutes.

Découvrez vite nos thés verts en feuilles et nos thés verts en sachets.

A très bientôt pour découvrir le thé noir…


Share