Tous les articles par Emilie

Where is the pur-cafe team ???

Pas de nouvelles de Samy, Sarra, Claire et Emilie depuis presque un mois… L’équipe pur-cafe.com aurait-elle quitté le bateau ? Ou peut-être même pris le bateau pour une destination paradisiaque ?

Et bien non ! Nous avons simplement décidé, en cette nouvelle année, de donner vie à quelques projets planqués dans les cartons, ce qui explique cette interruption momentanée du courrier sur le blog… (Bah oui, il n’y a pas que La poste qui a des petits retards !). Nous avons donc beaucoup travaillé, avec un objectif clair et précis : vous combler !

Au programme pour 2011 :

Une offre solde exclusive sur les frais de livraison pour souhaiter la bienvenue à tous les nouveaux clients (actuellement en ligne), un programme de parrainage dédié aux VRAIS, GRANDS, MAGNIFIQUES consommateurs de thés et/ou cafés, et bien sûr l’amélioration de notre espace coups de cœur, pour encore plus de surprises et d’actus directement en page d’accueil !

PROFITEZ-EN !

Share

Recette noël : truffes au chocolat bio

Je vous ai déjà parlé de mon addiction au chocolat… Le médecin est formel : Après 2 mois en cure de « décacaonisation », le verdict est tombé : IRRÉCUPÉRABLE ! Mais comme Noël approche et que je suis aussi incroyablement généreuse, j’ai décidé de mettre à profit  ma passion pour le chocolat et  de vous proposer une recette de truffes au chocolat noir enrobées de cacao bio.

Une recette simple et économique, réalisable sans matériel de professionnel, pour un rendu absolument FABULEUX. Pour réaliser environ 40 truffes, il vous faut :

•    250gr de chocolat noir

•    125 g de beurre doux

•    2 jaunes d’œuf

•    1 sachet de sucre vanillé

•    80 gr à 125 gr de sucre glace : doser le sucre selon votre goût pour un rendu plus ou moins sucré. Pour obtenir du sucre glace, il vous suffit de mixer du sucre. Je vous conseille le très aromatique sucre roux bio !

•    1 tasse à thé de cacao pur bio

Casser le chocolat et le faire fondre au bain marie. Ajouter petit à petit le beurre préalablement coupé en dés. Mélanger le tout jusqu’à ce que le beurre et le chocolat aient entièrement fondus et forment une texture homogène. Retirer alors le récipient du feu.

Battre les jaunes d’œufs et le sucre glace.

Ajouter au mélange le sucre vanillé, le sucre glace et les jaunes d’œufs. Mélanger l’ensemble des ingrédients.

Laisser refroidir la pâte au réfrigérateur pendant au moins une heure afin qu’elle durcisse suffisamment pour vous permettre de façonner vos truffes.

Former alors des boulettes avec la pâte.

Place à la touche finale : rouler les truffes dans le cacao bio pour leur donner tout leur caractère !

JOYEUSES FÊTES GOURMANDES ET CHOCOLATÉES !

Share

Recette bûche de Noël thé vert citron

Envie d’une bûche de Noël originale, qui change de la traditionnelle bûche au chocolat ?

Je vous propose, sans transition, la bûche de Noël au thé vert earl grey et citron, un vrai régal…

bûche de Noël thé vert et citronPour 8 personnes :

Tout commence par un gâteau roulé… (pour les amateurs de cuisine, vous pouvez aussi opter pour une génoise)
4 œufs
120 gr de farine
100 gr de sucre blond bio
2 cs de lait
½  sachet de levure chimique (cela dépend si vous aimez le gâteau roulé gonflé ou non, j’ai testé sans, c’est très réussi)

Punchée de sirop de thé…
35 gr de sucre roux bio
1/2 litre d’eau
1 cc. de thé vert earl grey en feuilles
Et fourrée d’une crème au citron
120 gr de beurre
2 œufs (uniquement les jaunes)
200 gr de lait demi-écrémé
3 c. à soupe de Maïzena
40 gr de sucre de canne roux
1 citron jaune (bio de préférence car on utilise l’écorce)


Réaliser le gâteau roulé

Préchauffer le four à 200°C et préparer votre plaque pour le biscuit roulé. Si vous disposez d’une plaque spéciale gâteau roulé, beurrez-la, sinon, vous pouvez utiliser une plaque recouverte de papier cuisson beurré.

Dans un récipient, battre les jaunes d’œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
Incorporer la levure chimique et la farine, mélanger, puis ajouter le lait.

Monter les blancs en neige et les incorporer au mélange.

Verser la pâte sur votre plaque beurrée et étalez-la de façon homogène.

Faire cuire la pâte en la surveillant. Attention, la cuisson prend très peu de temps (environ 5-6 minutes). Assurez-vous que la pâte est entièrement cuite avant de la retirer du four. Pour cela, plantez en couteau au centre du plat. S’il ressort propre, votre pâte est cuite.

Retourner la plaque sur une serviette humide, décoller le papier sulfurisé, et rouler le gâteau m’aide de la serviette.

Réaliser le sirop de thé

Versez l’eau et le sucre dans une casserole et faire chauffer. Faire ensuite infuser le thé en feuilles dans le sirop obtenu.

Réaliser la crème au citron

Faire chauffer le lait dans une casserole. Battez le sucre et les jaunes d’œufs jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux. Ajouter la Maïzena.

Verser le lait chaud dans le mélange et transvaser le tout dans une casserole. Mettre sur le feu durant 3 minutes, sans arrêter de fouetter.

Verser le mélange dans un récipient et ajouter la moitié du beurre (60 gr)

A l’aide d’un économe, râper finement l’écorce de citron et incorporez-la à la crème. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une texture lisse et homogène. Laisser refroidir.

Lorsque la crème est à température ambiante, ajouter l’autre moitié de beurre préalablement coupé en petits dés et mélanger jusqu’à incorporation totale.

Dresser la bûche

Dérouler le gâteau roulé.

A l’aide d’un pinceau, appliquer le sirop de thé sur le gâteau roulé. Vous pouvez généreusement imbiber la pâte, mais attention tout de même de ne pas la noyer et l’alourdir.

Etaler une fine couche de crème sur l’ensemble de la pâte et la rouler. Se servir du reste de crème en glaçage et laissez libre cours à vos envies pour décorer votre dessert,

avec par exemple, quelques truffes au chocolat disposées sur le dessus (truffes au chocolats bio dont la recette sera publiée dès la semaine prochaine sur le blog !).

Mettre au frais pendant 24h.

RÉGALEZ-VOUS en l’accompagnant d’un café léger en caféine pour le soir tel que le Moka Sidamo bio.

Share

Soin du visage au thé vert : un masque revitalisant anti-âge et une tasse à la main

Ne vous êtes-vous jamais demandé comment les japonaises font pour avoir un teint aussi parfait, une peau lisse sans défauts, avec un brin d’envie voire de jalousie ?

Et bien moi si… Pourtant, je ne suis pas du genre très cosmétique, et mes gestes beauté sont assez limités, mais je fais quand même le minimum syndical pour avoir le teint frais et réveillé.

Alors en ce début d’automne où notre épiderme est mise à rude épreuve, j’ai eu envie de vous rappeler les bienfaits du thé pour notre peau mesdames, et pourquoi pas aussi pour vous messieurs.

Le Thé, un trésor de jouvance

Et bien oui, pour un teint frais et reposé, les nippones  boivent du thé !
Cela peut nous sembler surprenant car nous avons pour habitude de soigner notre peau de l’extérieur, avec des crèmes et des masques de beauté. Pourtant, au pays du soleil levant où la beauté est basée sur la circulation de l’énergie et le bien-être, soigner sa peau est indissociable d’une consommation régulière de thé. Ainsi, le peau est purifiée en profondeur grâce aux pouvoirs anti-oxydants du thé. Attention, pas n’importe quel thé : du thé vert ou du thé blanc.

Place au teint frais

Grâce à ses agents antioxydants, le thé aide à récupérer en éliminant les toxines. Après une soirée mouvementée, pensez donc à boire du thé pour retrouver un teint frais et reposé !

Un anti-rides super naturel

Le thé vert ou le thé blanc contient des agents actifs qui protègent des radicaux libres responsables du vieillissement cellulaire. De plus, grâce aux polyphénols, le thé contribue de façon étonnante à la protection du collagène et de l’élastine, et permet ainsi de lutter contre le relâchement de la peau et contre les rides.

Le thé, une piste pour soigner les maladies de peau

Le thé aurait également la capacité d’accélérer la cicatrisation d’une blessure. Il est d’ailleurs une piste de réflexion sérieuse pour soigner les maladies de peau comme l’acné rosacée et le psoriasis.

En conclusion, boire du thé est un geste plaisir et beauté, alors pourquoi s’en priver ?

Je vais tester pour vous le soin du visage au thé vert maison

Pour prendre soin de votre peau, vous l’aurez compris, il faut boire du thé ! Mais il paraît que l’appliquer directement sur le visage est aussi un moyen très efficace d’obtenir une peau ferme, jeune, belle, souple : parfaite !

Je vais donc tester pour vous un masque à base de thé vert anti-oxydant, parfait pour entretenir votre peau, la protéger du vieillissement et des agressions quotidiennes, et la stimuler pour un teint éclatant.

Si certaines (ou certains, oui oui messieurs, vous y êtes aussi invités !) d’entre vous veulent profiter des vertus du thé pour se faire une beauté et donner à votre peau l’éclat dont elle a tant besoin à cause du manque de soleil, il vous faut :

  • 1 cuillère à soupe de thé vert Matcha, thé en poudre parfaitement approprié à la réalisation d’un masque de beauté.  Vous pouvez également opter pour l’infusion de thé vert en sachets ou de thé vert en feuilles.
  • 1 cuillère à café d’huile de pépins de raisins pour son action protectrice
  • 3 cuillères à soupe d’eau de jasmin ou de rose. Pour moi ce sera de l’eau de rose bio, pour son pouvoir purifiant et anti-rides.
  • 1 cuillère à soupe d’argile blanche ou verte

Mélangez l’ensemble des ingrédients et appliquez sur une peau bien propre en prenant soin d’éviter les lèvres et le contour des yeux. 10 minutes de pose sont suffisantes. Rincez abondamment et finissez par une touche d’eau de rose pour un effet bonne mine assuré !

Veillez à ce que le masque ne sèche pas durant la période de pose. Pour cela, vous pouvez vaporiser de l’eau de rose en petite quantité sur le masque dès les premiers signes de craquèlements.

Pour un résultat optimal, appliquez ce masque 2 fois par semaine.

Astuce spécial matin difficile :

Ne jetez plus vos sachets de thé ! Le thé est un anti-cernes économique et super efficace pour éliminer les poches sous vos yeux qui en disent long sur l’ampleur de la bringue que vous avez faîtes la veille. Pensez donc à ce geste beauté matinal, et appliquez votre thé sur vos petits yeux fermés !

Share

Salon du chocolat 2010 édition green

Un évènement placé sous le signe du Bio, chez pur-cafe.com on adore, mais un évènement placé sous le signe du bio entièrement dédié au chocolat, alors là on fond carrément…

Et oui, en ce week-end d’Halloween, je me dois de faire une petite parenthèse. Même si j’adore les monstres,  citrouilles, caramels bio et cie, j’aime beaucoup trop le chocolat pour ne pas consacrer un petit billet au salon du chocolat 2010, qui se tient du 28 octobre au 1er novembre Pavillon 5 Portes de Versailles.

Pour sa 16ième édition, le salon du chocolat fait peau neuve avec une version consacrée au bio et au commerce équitable. Du chocolat fabuleux version éthique !

Dommage que nous n’y soyons pas car nous aurions été totalement raccord avec nos 5 références de cacaos bio, dont 2 issues du commerce équitable : un délicieux cacao pur sans sucre et un sublime cacao en poudre bio sucré, tous deux provenant d’Amérique Centrale.  Des produits issus d’une agriculture douce et naturelle, sublimés par un savoir-faire local reconnu et rétribué à sa juste valeur : des conditions optimales pour  l’obtention d’un produit bon et beau.
Moi je dis qu’on est hyper trendy chez pur-cafe .com !

Share

Halloween : Réaliser une Véritable Citrouille Lanterne

Allez, on fait plaisir aux enfants et on se fait un petit atelier bricolo spécial Halloween.

On sort le bleu de travail, la caisse à outil et la tronçonneuse et on boit une bonne dizaine de tasses de café africain, bien corsé et sauvage pour se donner du courage. Du courage ?  Mais pourquoi ?

Parrrrccceee queeeeeeeeee, je vais transformer ce monstre orange en terreur de la nuiiiittttt ! ah ahahahaha !

Oh Oh OHHHH, Samy, on se détend, on n’est pas dans une pub Orangina, on va  juste faire une citrouille d’Halloween, tu ranges la tronçonneuse, non, non, non, ça ne va pas saigner !

NB : L’abus de café corsé peut causer des dédoublement de personnalité, surtout en période Halloween.

Allez, trêve de plaisanteries, on s’attaque aux choses sérieuses  :

Pour réaliser une citrouille d’Halloween, il vous faut :

  • L’aide d’une grande personne (la citrouille est un légume très dur à découper)
  • Une belle grosse citrouille : la forme de la citrouille est déterminante dans le résultat final alors faites le bon choix, une citrouille toute ronde pour un visage doux, une citrouille biscornu pour un monstre effrayant.
  • Un excellent couteau
  • Une cuillère à soupe ou une cuillère à glace
  • Un feutre
  • Et bien sûr des bougies pour donner vie à votre citrouille

Réaliser une citrouille d’Halloween en 5 étapes :

1 – Découpez le dessus de la citrouille pour former un trou par lequel la chair sera retirée. Je vous conseille de réaliser ce découpage en dents de scie afin de pouvoir couper l’extrémité d’une pointe sur deux. Cela permettra à la chaleur de s’échapper et de ne pas brûler la partie supérieure de la citrouille.

2 – A l’aide de la cuillère, retirez les graines, puis creusez la chair de la citrouille. Ne jetez surtout pas la chair, vous pouvez vous en servir pour réaliser la traditionnelle et délicieuse tarte à la citrouille.

3 – Passons à l’étape la plus drôle : à l’aide du feutre, créez le visage de la citrouille. Laissez alors libre cours à la créativité des enfants. Pour un visage terrifiant, optez pour une bouche en dents de scie et des yeux sévères.

4– Découpez ensuite le visage de la citrouille.

5 – Placez une bougie à l’intérieur du légume et remettez-lui son chapeau.

Bienvenue dans l’univers d’Halloween, mouaahahahaha !!!

Share

Halloween : Tarte à la Citrouille ( et Rooibos Vanille)

Halloween c’est bien sûr l’occasion de s’empiffrer de bonbons, et de délicieux caramels au beurre salé, mais c’est aussi une excellente opportunité pour faire manger des légumes de saison à nos chers petits chérubins. Parce que c’est sain, bio si on souhaite, et carrément trop bon, nous ne pouvions pas passer à côté de la traditionnelle tarte à la citrouille qui se déguste avec une tasse de thé rouge rooibos à la vanille le soir du 31 octobre pour la veillée d’Halloween.

Pour cette tarte d’automne, il nous faut :

Ingrédients pour la réalisation de la pâte sablée (on peut aussi l’acheter toute faite !) :

– 225 g de farine
– 150 g de beurre : ne le sortez pas trop tôt du réfrigérateur car il doit rester ferme pour garantir la réussite de la pâte sablée
– 150 g de sucre blond bio
– 1 œuf
– 1 pincée de sel

Ingrédients pour la garniture :

– 500 gr de chair de potiron, de courge ou de citrouille. La recette fonctionne avec ces trois variétés, le choix est un question de goût. Pensez  qu’en optant pour la citrouille vous pourrez également réaliser une belle citrouille d’Halloween pour le plus grand bonheur de vos enfants.
– 185 gr de sucre roux bio
– 2 oeufs
– 150 ml de lait
– 150 ml de crème épaisse
– 50 gr de miel
– 5 gr de gingembre en poudre
– 1 pincée de sel

Si vous l’appréciez, vous pouvez également ajouter 5 gr de cannelle.

Vous avez réuni tous les ingrédients ? Alors commençons par la réalisation de la pâte sablée :

Pour gagner du temps, je vous conseille de faire cuire la citrouille, le potiron ou la courge à la vapeur pendant que vous préparez la pâte. 10 minutes de cuisson sont suffisantes pour ramollir la chair et l’écraser en purée.

Mélanger la farine, le sucre de canne bio blond et le beurre coupé en gros cubes afin d’obtenir une pâte sableuse. Attention aux adeptes du touillage, ne brassez pas trop longtemps la pâte car vous risquez de faire fondre le beurre. Le mieux est encore de rajouter le beurre petit à petit pour réussir l’effet sable. Ajouter ensuite l’œuf et pétrir pour obtenir une jolie boule de pâte sablée.

Passons à présent à la garniture :

Faire cuire à la vapeur la citrouille, le potiron ou la courge pendant 10 minutes si ce n’est pas encore fait.

Casser les œufs dans le lait et battre.

Mélanger la purée de citrouille, la crème, les œufs et le lait battus, le sucre de canne roux ainsi que tous les épices jusqu’à obtention d’un mélange uniforme. Ajouter alors le miel qui est à présent plus facile d’intégrer au mélange.

Nous arrivons ensuite à l’étape technique de la recette : étendre la pâte. A l’aide d’un rouleau à pâtisserie, ou faute de mieux, d’une bouteille en verre, étendre la pâte sur un plan lisse et enfariné.

Beurrer le plat à tarte, y déposer la pâte et piquez le fond à l’aide d’une fourchette. Garnir la pâte avec la préparation.

Faire cuire le dessert dans un four préchauffé à 220°C pendant 10 minutes. Diminuer alors la température du four à 180°C et laisser cuire pendant encore 40 minutes. Vérifier la cuisson à l’aide d’un couteau. La tarte est cuite lorsque le couteau ressort sans traces.

A servir accompagné d’un thé rouge rooibos bio à la vanille et d’une touche de chantilly pour les gourmands !

Hummm, je suis carrément fan…

Share

Halloween : Caramels Mous Maison

Des friandises pour Halloween ! Des friandises pour Halloween ! Des friandises pour Halloween !

Je ne voudrais pas vous mettre la pression, mais les mouvements de contestation contre la réforme des retraites pourraient bien donner à vos enfants des idées de rébellion… Pas de panique ! Pour ne pas être pris au dépourvu le soir du 31 octobre avec des enfants dressés en vif défenseur de la tradition d’Halloween, oubliez les CRS et les négociations, optez plutôt pour l’acquisition d’un arsenal de produits bio, permettant de réaliser de délicieux caramels bio. De quoi apaiser tout un syndicat !

Je vous fais illico le topo pour réussir des caramels bio au beurre salé à tomber :

Pour environ 60 caramels :

  • 250 gr de sucre roux bio
  • 250 gr de crème fraiche
  • 250 gr de beurre demi-sel
  • Les petits plus pour encore plus de saveurs : 50 gr de miel et 1 gousse de vanille fendue en 2.

Pensez à préparer un plat pour accueillir le caramel fondant à sa sortie du feu.

Pour réaliser les caramels c’est très simple :

Portez à ébullition le sucre roux, le miel et le beurre. Laissez dorer le caramel pendant environ 10 minutes (il faut obtenir une teinte plus brune que le mélange de départ).

Pour être certain que la cuisson est suffisante, jetez une petite boule de caramel dans un verre d’eau froide, le caramel doit former une boule compacte.

Retirez alors la casserole du feu.

Attention que des petites mains ne viennent pas tremper le doigt dans ce mélange onctueux et tant appétissant, car une fois retiré du feu le caramel ne fume pas alors qu’il est encore brulant.

Ajoutez la crème fraîche, le sucre vanillé et mélangez jusqu’à obtention d’une belle couleur caramel homogène. Remettre le mélange sur le feu pendant 2 à 3 minutes.

Versez le caramel sur votre plaque et laissez reposer au moins 2 heures dans un endroit frais avant de découper vos petits carrés.

Pour ma part, petit clin d’œil à pur-cafe, j’ai façonné mes caramels en forme de grains de cafe !

Joyeuse fête d’Halloween !

Share

Les couleurs des thés : à la rencontre du thé blanc

Le thé blanc est un thé non fermenté, et il est sans conteste le plus subtil des thés. Ne subissant que très peu de transformation, il est le thé qui se rapproche le plus de la feuille de théier fraîche. Composé exclusivement des très jeunes pousses et de bourgeons,  c’est un thé rare et précieux dont la cueillette s’effectue à l’aube, au début du printemps, pendant seulement quelques jours.

Le thé blanc est le thé élégance et fraîcheur par excellence, ses notes douces en font un thé idéal pour une première expérience de dégustation de thé réussie. Par ailleurs, sa faible teneur en théine en fait un thé apprécié en fin d’après-midi et en soirée.

Le thé blanc est le thé dont la concentration en antioxydants est la plus élevée.

Cela s’explique sans doute par le peu de transformation que la feuille de thé subit. Il est donc un thé réputé excellent pour la santé, et on lui attribue des qualités encore plus grandes qu’au thé vert.

Le thé blanc aurait donc entre autres la capacité de combattre le vieillissement, de lutter contre le cancer et les maladies cardiaques. Il serait aussi efficace contre la plaque dentaire et l’obésité.

Transformation du thé blanc

Voici les deux seules étapes nécessaires à la transformation du thé blanc :

  • Le séchage à l’air libre : pour obtenir une déshydratation des feuilles aussi importante que celle des autres thés, il est nécessaire de laisser les feuilles sécher beaucoup plus longtemps : entre 52 à 60 heures. Ce processus est très délicat puisqu’il est soumis aux aléas climatiques. Les feuilles doivent être récoltées au moment opportun pour pouvoir être séchées sans craindre pluies et humidité.
  • Une torréfaction de quelques minutes est ensuite nécessaire pour stopper l’action des enzymes et éviter tout début de fermentation.

Les thés blancs, comme les autres thés, se dégustent nature ou parfumés : découvrez en boutique un thé blanc bio nature, le Bai Mu Dan, et un thé blanc parfumé à la fleur d’Osmanthus, le Ya Cha Osmanthus.

Réussir l’infusion du thé blanc

Le thé blanc doit être infusé dans une eau chauffée entre 60 à 80°. 7 à 20 minutes sont alors nécessaires pour laisser tous les arômes du thé blanc s’épanouir dans votre tasse. N’oubliez pas qu’il est possible de faire plusieurs infusions avec les mêmes feuilles. Pour cela, il suffit de doubler le temps à chaque infusion. Les infusions successives vont permettront de découvrir toutes la finesse des saveurs que cache le thé blanc.

Bonne dégustation !

Share

Les couleurs des thés : à la rencontre du thé bleu

Après le thé vert et le thé noir, partons à la rencontre du thé bleu, un excellent compromis entre noir et vert.

Le thé bleu ou Oolong, spécialité de Chine et de Taiwan, est un thé semi-fermenté, c’est-à-dire que la fermentation est stoppée volontairement en cours de processus. C’est un thé exceptionnellement doux, dont la dégustation ravira les débutants. Compte tenu de sa faible teneur en théine, vous pouvez le consommer en soirée pour une pause délicate et aromatique sans aucune crainte pour votre sommeil . Il est également très approprié après des repas copieux car il est réputé pour faciliter la digestion.

Transformation du thé bleu

Son processus de transformation est très variable d’une plantation à l’autre. Ainsi, le thé bleu est considéré plus vert que noir lorsque sa fermentation ne dépasse pas 20%, il s’agit alors de la méthode chinoise qui donne des thés aux saveurs végétales. Inversement, il est plus noir que vert lorsqu’il s’agit de la fermentation dite taïwanaise qui, en atteignant au moins 60% de fermentation, offre au thé des saveurs plus fruitées.

Néanmoins, tous les thés bleus sont transformés selon les étapes suivantes :

  • Le flétrissage pour déshydrater les feuilles.
  • La fermentation partielle : à une température comprise entre 22 et 25°C, dans une atmosphère humide à 85°C, les feuilles entament leur processus de fermentation. Elles sont régulièrement brassées afin de libérer leurs arômes et de laisser l’eau s’évaporer.
  • La fermentation est ensuite stoppée par chauffage dans des bassines en fer.
  • Les feuilles sont alors roulées ou froissées pour leur donner leur forme définitive.
  • Enfin, la dessiccation permet de sécher durablement les feuilles afin d’éviter un nouveau processus de fermentation.

Vous pouvez découvrir un des thés bleus les plus réputés de Chine dans la boutique : le Oolong Quilan.

Réussir l’infusion du thé bleu

Le thé bleu nécessite une infusion assez longue, de 4 à 5 minutes, dans une eau frémissante entre 95°C.

Share