Archives de catégorie : Histoires caféïnées

Redécouvrez l’histoire du café avec Grino, un grain de café en pleine crise existentielle

Ne faites pas confiance au Père Noël ! Chapitre 3

Après le  recrutement du nouveau Père Noël dans le chapitre 1 et l’incroyable séance de mime de son nouveau métier dans le chapitre 2, nous revoici en compagnie de Kevin Durand, en pleine séance d’auto-coaching avant de démarrer sa tourner.

Alors, allez-vous lui faire confiance ?

Sinon, vous pouvez aussi commander vos coffrets de thé et coffrets de café sur pur-cafe.com jusqu’au mardi 21 décembre à 12H mais dépêchez-vous car il risque de ne pas y en avoir pour tout le monde !

Chapitre 3 : Danseur sexy, sans aucun doute mais en tant que Père Noël …?

Share

Poppy et les muffins choco-café aux fruits rouges

Poppy est tombée amoureuse… Et comme toute playmobilette amoureuse déçue, elle a pris tout ce qu’elle a pu.  Ses vendredis soirs, ses clefs, son chéquier, tout, sauf le fin fond de ses pensées… Il la trompait, depuis toujours, mais je vais laisser Nat vous compter son histoire

Avant son arrivée, elle a préparé tous ses petits ingrédients :

Elle a d’abord fait fondre le chocolat et le beurre au bain marie. Puis elle a mélangé la farine, le sucre, la levure, et les oeufs. A ajouté son chocolat et son expresso brûlant. Elle a garni ses petits moules de fruits rouges surgelés comme des petits morceaux de son coeur brisé, elle a versé toutes les larmes de son corps et la pâte choco-café dans ses moules à muffins et elle a enfourné le tout 15min à four chaud à 180°.

Lorsqu’il est arrivé, elle l’a mis au pied du mur, il devait avouer...

muffins-choco-cafe-aux-fruits-rouges

Il a dégusté…

Share

Fair trading ? Un court-métrage commerce équitable

En route vers de nouvelles aventures, Grino a rencontré l’équipe du film « Fair trading ? », un court métrage qui fait beaucoup parler de lui. Lauréat de la compétition organisée par BeFair et le Fair Trade for development center, ce mini film d’une minute raconte l’épopée d’un petit producteur de café qui chouchoute son grain de la terre à la tasse du consommateur. Grino adore !

Non content de parcourir le monde, « Fair trading ? » se lance maintenant à l’assaut des festivals ! On le trouvera au printemps à Rome au festival du film indépendant, en Espagne au festival international Cineposible, en Italie de nouveau au festival « Cartoons on the bay », au festival international du court à Dresde, et au festival international des Très Courts à Paris et simultanément dans 80 autres villes ! Grino jubile de voir un pote faire le tour du monde ! Et nous aussi…

Un film de Joeri Christiaen, musique : Frederik Segers, produit par Thuristar à découvrir sur vos écrans d’ordi ou sur facebook.

Share

Grino et l’expansion du café (chapitre 3, troisième partie)

Grino, le grain de café de supermarché parcourt l’espace-temps à la recherche de son histoire. Après avoir assisté à l’introduction officielle du café en France, Grino rejoint sa Delorean. Epuisé par le voyage retour, il s’endort…

Grino ronflote, il se revoit à la cour de Louis XIV « pouah, mais que me faîtes vous donc avaler là! C’est mon grand oncle que je bois! » déclame-t-il déguisé en Roi Soleil. Il agite son sceptre imaginaire au bout de son bras et touche accidentellement la commande temporelle de la voiture…

La voiture s’agite et démarre en trombe ! Grino écarquille les pupilles et a tout juste le temps d’attraper sa ceinture de sécurité pour la boucler. Sans trop comprendre, il aperçoit 1789 au compteur temporel de la Delorean.

Lorsqu’il reprend pied (façon de parler, c’est un grain de café!), il est au beau milieu d’un immense entrepôt qui dégage une odeur bien familière, mais qu’est-ce donc… Il aperçoit alors des montagnes de sacs de jute, et de grosses machines rougeoyantes qui crachent une fumée dense. Il entend alors des hommes de l’autre côté des machines qui hurlent :

usine

– » on arrête!

– on enfourne!

-on dégage maintenant, on dégage! »

Il se rapproche alors du tumulte et plonge au milieu de la fourmilière d’hommes et de machines, une colonne de wagons traverse l’entrepôt dont Grino ne voit pas le bout. Mi-effrayé mi-fasciné, il admire les petits soldats au travail quand il aperçoit un homme inamovible qui hurle et fait de grands gestes !

-« mais non, malheureux! pas celui là, l’autre torréfacteur! Il va me griller ma fournée le saligot… »

C’est là qu’en tendant l’iris, il entrevoit un vieux grain de café tout rabougri sur l’épaule du contremaître. Serait-ce possible?! Est-ce bien ce grain voyageur de la cour du Roi Soleil?! Il saute alors sur la botte et grimpe tout au long de cet immense corps jusqu’à son ami.

-« ça alors, c’est vous?!

– par tous les diables, je ne pensais pas vous revoir! Mais, vous n’avez pas pris une ride?!

– j’ai mes petits secrets beauté mon cher, mais que faîtes vous ici? Et quel est cet endroit étrange à l’odeur si familière?

– vous êtes dans l’entrepôt principal qui fournit tous les « cafés » de France mon bel ami. On y reçoit le café vert d’Orient, on le torréfie et le distribue dans toute la France et dans quelques grandes villes d’Europe!

– ça alors, si je m’y attendais! Le café a fait un sacré bout de chemin depuis la cour de Louis XIV!

– mais où étiez-vous donc?! Ce beau pays compte à présent plus de 300 cafés et ce n’est qu’un début! Mais attendez, il faut que je vous emmène voir le plus célèbre d’entre tous, venez! »

Et les voilà partis à travers la meute qui s’active bercée par les effluves de café. En empruntant les rues de Paris, le vieux grain lui raconta que si le café n’était pas au goût de Louis XIV, son successeur, Louis XV était grand amateur, il en a même fait planter dans le jardin des plantes et se régalait chaque jour de sa récolte personnelle.  Il en a passé de douces journées à l’ombre des serres royales à espionner le roi préparer ses douces mixtures…

serre-du-jardin-des-plantes

-« L’endroit où je vous mène s’appelle le Procope, haut lieu de la vie littéraire et politique! Quelques années après votre départ, plusieurs cafés ont ouvert dans cette belle capitale. En 1686, Francesco Procopio dei Coltelli a racheté le plus célèbre d’entre eux alors qu’il était régulièrement visité par le monde du spectacle. Luxueusement décoré, il a attiré toute la grattinade littéraire : Voltaire, Rousseau, Montesquieu, on dit même que Diderot y aurait rédigé quelques articles de son Encyclopédie! Même Benjamin Franklin y a passé de longues heures à peaufiner sa pensée politique.

procope

– ça alors! si je pouvais m’attendre à un tel succès! »

Grino écarquillait les yeux. Le Procope fourmillait de gens attablés qui semblaient animés de discussions intenses.

-« mais qui sont donc ces personnes?

– là-bas vous apercevez Marat et Robespierre, ces hommes feront bientôt bouillir la France! On croise souvent l’ami Danton ici même, ces hommes feront bientôt éclater la révolution! Et plus tard, nous associerons cet endroit aux grands moments de l’histoire de France!

-quel honneur pour les grains que nous sommes!

– Et ce n’est pas tout, il faut que vous voyiez les serres dont je vous parlais tantôt! »

Ils se remirent en route, sautillant de carrosse en carrosse jusqu’au jardin des plantes. Grino n’était pas au bout de ses surprises. Il fut même ému lorsqu’il découvrit le premier caféier qui vit le jour ici même en 1714.

cafeier

– « ça alors! vous êtes donc le tout premier caféier?!

– « oui mon enfant, mais heureusement pas le dernier! Regardez autour de vous d’abord, et songez aux pionniers qui sont allés conquérir les terres lointaines par-delà les mers! Tous les caféiers des colonies sont mes enfants, tout comme vous, mais pas comme ce vieux grimoires qui vous accompagne!

– oui son ancêtre et moi sommes arrivés par le même convoyage au 17ème siècle, c’est lui que je venais voir grandir dans les serres du roi! Il était notre avenir à tous il est aujourd’hui la mémoire française du café. »

Ébahi par toutes ces découvertes, Grino remettait  toutes ses aventures en ordre dans sa petite tête de grain : des rayons du supermarché aux pérégrinations du berger Khaldi en passant par la première torréfaction des moines de Chéodet il en avait parcouru du chemin. Et retrouver ce grain voyageur de la cour du Roi aux serres du Jardin des plantes, le café avait grandi! Ravi de toute cette aventure, il prit congé des grands de ce monde du café et fit route jusqu’à l’entrepôt où il avait abandonné sa Delorean.

Chemin faisant, il se demandait ce qu’il pouvait bien découvrir à présent. Lassé des voyages dans le temps, l’idée de voyager dans l’espace lui parut bien plus attrayante, il échafauda son plan. A peine arrivé à l’entrepôt, il partit à la recherche des transporteurs. Si le café vert arrivait ici, il devait bien venir de quelque part! C’est ainsi que Grino se retrouva au fond d’un chargement vide qui partait recharger en grain vert. Arrivé au port, il trouva un navire qui l’emmènerait à la rencontre des caféiers des colonies françaises…

Share

Grino et l’expansion du café (chapitre 3, deuxième partie)

Grino se promène dans le temps à la recherche de l’histoire du café. Propulsé au pays des légendes de la douce mixture, il nous rejoue Last action hero avant d’emprunter la Delorean de Retour vers le futur. Il atterrit maintenant en 1669…

Au milieu d’un nuage de fumée, Grino reprend ses esprits. En pleine campagne, il s’extirpe de la Delorean lorsqu’il aperçoit au loin une caravane de voitures richement parées. Il court alors à travers champ pour rejoindre la route et saute in extrémis sur le dernier carrosse. Il avance de voiture en voiture et apprécie les dorures, les tissus, et le drôle d’accoutrement des passagers. Arrivé sur la toute première, il aperçoit la ville. Intrigué, il se hisse jusqu’au cheval de tête et murmure à l’oreille du cheval :

-« mais où va-t-on ainsi fier destrier? Et qui sont tous ces voyageurs »

Le canasson tout étonné se demande bien d’où vient cette question, mais il répond avec grâce :

-« l’émissaire du grand sultan Mehmed IV : Soliman Aga et sa suite se rendent à la cour du roi Soleil »

mehmed-iv

Grino, émerveillé, s’installe alors au milieu des riches étoffes et profite du voyage.

Lorsqu’il s’éveille, il est ébloui par les lumières et  les dorures. Il grimpe sur le tas d’étoffes et aperçoit Soliman Aga qui s’incline devant le roi Soleil. Il assiste alors à une étrange cérémonie. Le traducteur explique au roi que Soliman lui porte une richesse orientale peu connue à la cour : le café. Des serviteurs enturbannés préparent alors, sous les yeux émerveillés de la cour le précieux breuvage. Le roi y porte alors ses lèvres laissant en haleine tout le parterre.

louis-14-en-habits

-« c’est une boisson bien étrange que vous nous apportez là…  »

Mais Grino en a assez vu, le café a donc fait son entrée officielle en France. Chemin faisant il rencontre un grain de café de Soliman abandonné et apeuré par toute cette cour piétinante. Grino l’attrape par le bras et l’attire vers la sortie.

– « Tu m’as l’air bien effrayé!

– de toute ma vie de grain de café, je n’ai jamais vu ça! J’ai entendu parlé de ce roi dans toute l’Europe mais m’attendre à un tel faste, tant de courtisans!

– mais tu viens d’où comme ça?

– je parcours le monde au fond des sacs de grains, j’ai vu Venise accueillir son premier chargement de café vert en 1615, j’ai vu Vienne et l’ouverture de son premier « Café » et j’ai entendu dire que plusieurs établissements du même type vont ouvrir à Berlin, Londres et Amsterdam!

– waou quel programme! Mais il me faut partir à présent, je te recroiserais peut-être, je voyage à la poursuite de l’histoire du café moi aussi.

– peut-être pourrions-nous continuer ensemble alors? »

Grino hésite, puis il repense à la Delorean, à ses rêveries à travers le temps et se dit qu’un grain de café du 17ème siècle aurait bien du mal à comprendre…

– malheureusement non mon ami, je dois faire ce voyage seul, à bientôt!

Et il reprend sa route vers la Delorean…

delorean-retour-vers-le-futur

Share

Le Pur-Noël n’est pas une ordure !

Je suis drôlement à la bourre, je n’ai toujours pas fait ma lettre au Pur-Noël ! Heureusement, je peux commander jusqu’au 21/12 chez Pur-café sans risquer de ne rien avoir sous le sapin, il est fort le Pur-Noël. En plus, il y a plein de nouveautés sur la boutique, je vais pouvoir faire une lettre pour toute la famille. Libre de droits d’auteur, vous pouvez l’imprimer tel quel et l’envoyer au Pur-Noël :

« Cher Pur-Noël,

J’espère que tu as mis Grino et les Super-cafés au travail et que tu as encore le temps de te faire des pauses cafés, moi je galère un peu et je vais avoir besoin de toi pour dénicher les cadeaux qui feront monter des larmes de gratitude le soir de Noël.

Mamie est une grande amatrice de thé, enfin, grand dans la famille ça ne veut pas dire grand chose mais elle aime varier les plaisirs, que dirais-tu d’un coffret Thé bio équitable en bois les jardins des thés ?

coffret_bois_the

Maman aime recevoir et j’ai un facheux penchant pour les bris de verre… Peut-être pourrait-on lui offrir un service à thé tout neuf qui ne se laisserait pas attaquer par le lave-vaisselle ou par ma maladroiture ?

set_tea_taster

Papa a toujours révé d’une machine a café design et facile à utiliser, tu crois qu’il apprécierait une machine à café automatique Melitta ? Parce que moi je vais aimer boire du café chez lui ! En plus, j’ai vu, cher Pur-Noël que tu n’étais pas radin sur les cadeaux avec cette machine : 1 service à café, 1 café du Pérou et 1 café du Mexique !

melitta-caffeo-solo-argent-noir-main

Mon frangin boit trop de café et aurait bien besoin d’une nouvelle passion, je pense que les thés japonais sont faits pour lui ! On pourrait lui faire découvrir le Matcha, je me charge de la petite carte sur l’histoire de la cérémonie du thé, n’oublie pas le fouet à Matcha et on est bon !

feuilles_matcha

Je suis sûre que ma belle-sœur se laisserait tenter par un Gyokuro grand cru, la passion du thé va envahir leur maison !

feuilles_gyokuro

Quand à ma petite sœur, elle va tellement profiter à Noël qu’elle aura bien besoin du coffret thé de Noël et thé de lendemain de fêtes

the_duo_noel

Merci Pur-Noël pour ce coup de main, tu me fais gagner un temps incroyable avec tes commandes internet ! »

Et vous, vous en êtes où ? Encore besoin d’idées cadeaux ? Visitez la boutique, vous ne serez pas déçu.

Joyeuses fêtes de fin d’années !

Share

15 trucs bons à savoir sur le café

Alors que je suis obligée de parler de Retour vers le futur pour illustrer l’histoire du café, certains la racontent entièrement en images ! Du coup, Grino et sa fabuleuse histoire du café prennent un peu de vacances pour vous faire découvrir The Oatmeal, un fabuleux dessinateur qui ne parle pas que de café mais qui le fait bien ! En voici quelques extraits avec traduction libre :


15 things knowing about coffee

« 15 trucs extra à savoir sur le café. Tout a commencé par « 

15 things knowing about coffee 2

« Les moutons dansants », mais Grino vous le raconte puisqu’il y était dans son chapitre 2. Ce qu’on ne savait pas (merci oatmeal!) c’est qu’en Afrique, « on mélangeait la cerise de café avec de la graisse pour créer l’energy ball ! » (ancêtre des kitkat balls, tout aussi addictif).


15 things knowing about coffee 3

« Le café est la seconde denrée la plus échangée dans le monde, juste après l’huile, euh le pétrole. Clairement, l’humanité a quelque chose avec les liquides noirs dégoulinants… » Ensuite The Oatmeal nous explique tout du séchage à la torréfaction, et fait éclater le grain comme du pop corn, euh ouais bon, allez on passe l’éponge. « Le grain est maintenant prêt à suivre sa destiné. »


15 things knowing about coffee 4

et pour finir, quelques recettes. Bonne dégustation !

Share

Grino et l’expansion du café (chapitre 3, partie 1)

Quand Grino m’a raconté cet épisode de l’expansion du café, autant vous dire que j’étais perplexe… Le coup du grain de café qui parle ça passe. La course poursuite entre les rayons du supermarché, j’avais même apprécié. Et puis, il m’a fait le coup de « Last action hero » dans l’épisode précédent mais là, ça dépassait tout rationalité…

Grino est un peu étourdi. Être aspiré par des bouquins, ce n’est pas de tout repos. En reprenant ses esprits, notre petit grain de café tente de décoder les images qui l’entourent : de l’alcantara beige, un pommeau de vitesse, un mystérieux clavier lumineux qui affiche des chiffres, mais… serait-ce possible ?!

clavier-lumineux1

Grino est dans une voiture ! Et pas n’importe laquelle… Grino s’approche avec circonspection du clavier, appuie sur un bouton, pas de réponse… Il en tente un autre… des étincelles jaillissent, la voiture s’anime et Grino se croit retourné dans « Last action hero ».

Quand il se réveille, il est au milieu d’un nuage de fumée dégagée par la voiture, il ne trouve pas de bouton pour ouvrir la portière mais elle s’ouvre toute seule, en hauteur. Il saute péniblement du véhicule, il est gris, on dirait…

dolorean-fumante

Vous l’avez reconnue n’est-ce pas ? Et oui il s’agit bien de la DeLorean de Retour vers le futur ! Vous comprenez ma perplexité maintenant ?

Grino retourne dans la DeLorean, selon le clavier, nous sommes en 1555, dans la cour d’une maison qui semble abandonnée. Grino sort et avance vers la rue. Une fois sur le trottoir il aperçoit un groupe de personnes avec des grandes robes, ce sont des hommes, intrigué il commence à les suivre. La petite troupe entre dans un café, on y trouve toutes sortes de gens, des européens et des orientaux, buvant du café. Grino est tout à son émerveillement quand il entend au-dessus de sa tête :

« – C’est un bien bel endroit que ce … comment l’appellent-ils ? un café, n’est-ce pas ?

oui, c’est le premier établissement de ce type dans le monde entier, et il faut venir à Istanbul pour le découvrir.

– ah, c’est une véritable expérience, et le breuvage n’a quand même rien à voir avec le café que l’on boit chez nous !

– et bien oui mon ami, vous ne savez pas qu’on l’ébouillante ici avant de le charger sur les bateaux qui le portent vers nos contrées ?

– quelle infamie !

– c’est une précaution, les turcs ne souhaitent pas voir germer sur notre sol les graines d’un si précieux breuvage. Il est produit au Yémen et en Éthiopie et minutieusement contrôlé par les sultans turcs qui veulent conserver le monopole de la production et de son exportation. »

Grino en sait assez, il retourne à la Delorean et se demande en quel lieu et à quelle époque il doit se trouver pour ses prochaines découvertes.  Sauf qu’il n’y comprend rien à ce clavier… Il appuie au hasard, le compteur s’affole, il affiche 1669 et la DeLorean s’anime à nouveau…

retour-vers-le-futur

Share