Archives de catégorie : Recettes à base de thé et de café

Toutes les recettes à se damner avec ou pour accompagner vos thés et cafés

Recette bûche de Noël thé vert citron

Envie d’une bûche de Noël originale, qui change de la traditionnelle bûche au chocolat ?

Je vous propose, sans transition, la bûche de Noël au thé vert earl grey et citron, un vrai régal…

bûche de Noël thé vert et citronPour 8 personnes :

Tout commence par un gâteau roulé… (pour les amateurs de cuisine, vous pouvez aussi opter pour une génoise)
4 œufs
120 gr de farine
100 gr de sucre blond bio
2 cs de lait
½  sachet de levure chimique (cela dépend si vous aimez le gâteau roulé gonflé ou non, j’ai testé sans, c’est très réussi)

Punchée de sirop de thé…
35 gr de sucre roux bio
1/2 litre d’eau
1 cc. de thé vert earl grey en feuilles
Et fourrée d’une crème au citron
120 gr de beurre
2 œufs (uniquement les jaunes)
200 gr de lait demi-écrémé
3 c. à soupe de Maïzena
40 gr de sucre de canne roux
1 citron jaune (bio de préférence car on utilise l’écorce)


Réaliser le gâteau roulé

Préchauffer le four à 200°C et préparer votre plaque pour le biscuit roulé. Si vous disposez d’une plaque spéciale gâteau roulé, beurrez-la, sinon, vous pouvez utiliser une plaque recouverte de papier cuisson beurré.

Dans un récipient, battre les jaunes d’œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
Incorporer la levure chimique et la farine, mélanger, puis ajouter le lait.

Monter les blancs en neige et les incorporer au mélange.

Verser la pâte sur votre plaque beurrée et étalez-la de façon homogène.

Faire cuire la pâte en la surveillant. Attention, la cuisson prend très peu de temps (environ 5-6 minutes). Assurez-vous que la pâte est entièrement cuite avant de la retirer du four. Pour cela, plantez en couteau au centre du plat. S’il ressort propre, votre pâte est cuite.

Retourner la plaque sur une serviette humide, décoller le papier sulfurisé, et rouler le gâteau m’aide de la serviette.

Réaliser le sirop de thé

Versez l’eau et le sucre dans une casserole et faire chauffer. Faire ensuite infuser le thé en feuilles dans le sirop obtenu.

Réaliser la crème au citron

Faire chauffer le lait dans une casserole. Battez le sucre et les jaunes d’œufs jusqu’à ce que le mélange blanchisse et devienne mousseux. Ajouter la Maïzena.

Verser le lait chaud dans le mélange et transvaser le tout dans une casserole. Mettre sur le feu durant 3 minutes, sans arrêter de fouetter.

Verser le mélange dans un récipient et ajouter la moitié du beurre (60 gr)

A l’aide d’un économe, râper finement l’écorce de citron et incorporez-la à la crème. Mélanger jusqu’à l’obtention d’une texture lisse et homogène. Laisser refroidir.

Lorsque la crème est à température ambiante, ajouter l’autre moitié de beurre préalablement coupé en petits dés et mélanger jusqu’à incorporation totale.

Dresser la bûche

Dérouler le gâteau roulé.

A l’aide d’un pinceau, appliquer le sirop de thé sur le gâteau roulé. Vous pouvez généreusement imbiber la pâte, mais attention tout de même de ne pas la noyer et l’alourdir.

Etaler une fine couche de crème sur l’ensemble de la pâte et la rouler. Se servir du reste de crème en glaçage et laissez libre cours à vos envies pour décorer votre dessert,

avec par exemple, quelques truffes au chocolat disposées sur le dessus (truffes au chocolats bio dont la recette sera publiée dès la semaine prochaine sur le blog !).

Mettre au frais pendant 24h.

RÉGALEZ-VOUS en l’accompagnant d’un café léger en caféine pour le soir tel que le Moka Sidamo bio.

Share

Recette noël : le Pudding au pur-café

Chers lecteurs pur-cafésiens, aujourd’hui est un grand jour.

Certains me diront que c’est la saint François-Xavier, d’autres que c’est l’anniversaire de Christian Karembeu, c’est vrai. Mais surtout, aujourd’hui, je me mets à la cuisine au café. Et vous avec moi!

Je vous avais pourtant bien dit que je n’étais pas fortiche en recettes, mais Emilie a su me convaincre. En son absence, je suis chargée de faire bouillir la marmite !

Je me suis donc mise en quête d’une petite recette de noël peu onéreuse pour cafévore maladroite (il faut prévoir une marge pour racheter tous les ingrédients deux ou trois fois, en cas de ratage). C’est là que m’est apparu le pudding au pur café ! (oui, parfaitement, tel que sur la photo)

Le tablier est noué autour de votre taille ? Pour 4 goinfres ou 6 appétits d’oiseau, il vous faut :

350g de pain rassis coupés en dés
100g de raisins secs
4 oeufs
200g de cassonade
1l de lait
10g de beurre
2 cuill à soupe de rhum
1 pincée de cannelle en poudre
confiture d’abricots

Et surtout… 10 cl de café fort, à choisir parmi nos cafés corsés bio: café italien, café africain, café mexicain, à vous de voir!

Ensuite, c’est l’instant trempette : Vous mettez à gonfler les raisins dans le rhum pendant quelques instants. Comme vous êtes polyvalente, vous mettez le four à préchauffer à 180°c.

Puis vous faites bouillir le lait. Il faut y faire tremper les morceaux de pain, et y ajouter le pur-café que vous aurez préparé avec amour. Remuez le tout.

Là, ça se corse. Vous réduisez le pain en une très fine pâte. Vous y ajoutez la cassonade, la cannelle, les jaunes d’œufs d’abord puis les blancs. Puis d’un geste, d’un seul, vous travaillez le tout et incorporez les raisins secs égouttés.

Dernière ligne droite. Vous versez la pâte dans un moule à pudding beurré (je ne vous ai pas dit qu’il fallait un moule à pudding ?!). Vous faites ensuite cuire le tout au bain marie, au four, à mi-hauteur, pendant une heure.

Après ça, vous démoulez le pudding et vous le laissez refroidir. Vous sentez cette bonne odeur de café? Dernière touche : vous le nappez de confiture d’abricots que vous aurez rendue liquide en la faisant fondre à feu doux. Le pudding doit alors reposer 2h avant d’être servi, et vous… vous pouvez allez décompresser !

Bon pudding au café à tous, et joyeuse saint François-Xavier !

Share

Recette café : le cappuccino mis à nu

Comme promis dans mon précédent billet, je vous livre ma recette de cappuccino, dont je me délecte régulièrement.

Il existe tout un tas de déclinaisons du cappuccino. J’ai pris parti de vous proposer ici mon cappuccino préféré, le traditionnel, sans crème, sans orange, sans cannelle… en somme un cappuccino tout nu, sans artifices. Je ne suis pourtant pas fermée à de nouvelles expériences et je serais bien sûr ravie de tester les recettes que vous posterez sur le blog pour peu que vous m’affirmiez qu’elles sont délicieuses.

Pour le cappuccino traditionnel, il vous faut :

  • Une machine expresso équipée d’une buse  vapeur. Pour réussir une belle mousse de lait, ne lésinez pas sur le choix de la machine. Si vous n’êtes pas armé pour mener la bataille du cappuccino, vous trouverez sur Pur-cafe.com un large choix de machine, de la très design machine expresso italienne à la très complète machine à café avec broyeur intégré.
  • Une tasse à café pour préparer un espresso
  • Une grande tasse pour accueillir votre cappuccino
  • Un récipient en inox pour préparer le lait
  • Du café moulu expresso ou du café en grains selon vos habitudes.
  • De l’eau bien sûr
  • 50 ml de lait
  • Du cacao en poudre. Pour donner à votre cappuccino un caractère authentique, mieux vaut privilégier le cacao pur sans sucre.
  • Du sucre de canne

Pour la réussite du cappuccino, tout est dans le dosage : 1/3 d’espresso, 1/3 de lait chaud, 1/3 de mousse de lait. Le must, c’est de faire chauffer la tasse avant d’y préparer votre cappuccino, comme cela est nécessaire d’ailleurs pour obtenir le meilleur des cafés.

Vous avez réuni tout ce qu’il vous faut ? On y va :

Préparez un espresso dans une tasse à café. Versez le lait dans le récipient en inox. Faites-le chauffer et mousser avec la buse vapeur de votre machine expresso. Versez le lait chaud dans la tasse à cappuccino préalablement chauffée, en retenant la mousse à l’aide d’un ustensile. Versez ensuite l’espresso dans le lait. Cueillez délicatement la mousse de lait à la petite cuillère et déposez là sur votre préparation. Saupoudrez  de cacao et sucrez à votre convenance.
Bonne dégustation !

cappuccino

Share

Pur-recette : Muffins pralin-café-bananes

(Sur un air connu). Ça y’est c’est le week-end ! Avec cette pur-recette, c’est comme ça qu’on les aime, vous serez prêt pour affronter une nouvelle semaine ! Passionnée par les muffins depuis que j’ai trempé mes lèvres dans les merveilleux biscuits de Marie du 4h bricoleur, je vous propose mes muffins pralin-café-bananes pour un réveil tout en douceur dimanche matin…

Pour 14 mini-muffins :

– 200g de farine
– 1 sachet de levure
– 1 pincée de mélange 4 épices
– 70g de pralin
– 1 œuf
– 125g de sucre de canne roux
– 1 gousse de vanille
– 130g de beurre fondu
– 10cl de lait
– 10cl de café mélange expresso 80/20
– 2 bananes
  • Préchauffez le four à 180°.
  • Mélangez la farine, la levure, le pralin, et le 4 épices, le sucre et l’oeuf.
  • Faites fondre le beurre à la casserole.
  • Écrasez les bananes. Ajoutez les grains de la gousse de vanille et mélangez au lait.
  • Ajoutez le beurre fondu au mélange sec puis le mélange lait, banane, vanille.
  • Ajoutez le café fort et versez le tout dans vos moules à muffins
  • Et enfournez  15min !

Bonne dégustation !

Share

Le Whif, une expérience café sans la tasse !

Connaissez-vous le Whif ? Amateurs de saveurs, réveillez vos papilles ! Imaginé par le Professeur David Edwards, le Whif est un inhalateur qui se présente comme un rouge à lèvres et vous invite à manger en respirant…

Envie de chocolat sans prendre un gramme ? Accro au café culpabilisant à la 7ème tasse ? Le Whif est fait pour vous ! D’une simple aspiration, de micros particules de nourriture se déposent sur votre langue et votre palais pour une expérience de saveurs.

Lancé en 2009, il est aujourd’hui distribué dans 32 pays en 4 parfums : chocolat, chocolat menthe, chocolat fraise et café ! Nouveauté 2010, le Whif écolo devient biodegradable.

Je ne suis pas accro au chocolat mais le café et moi, c’est une grande histoire d’amour… Renoncer à la crème de mon expresso, au parfum des grains fraîchement moulus, au doux ronflement de ma cafetière italienne, ça jamais ! Depuis que j’ai découvert la handpresso, je peux me faire un café bio gourmet où bon me semble, organiser des instants « dégustation café » à bord d’un A347 !

Mais l’inconditionnelle des gadgets que je suis n’a pas pu s’empêcher de tester… Une petite bouffée de café, l’expérience était intéressante. Le Whif café offre une bouffée puissante avec la même dose de caféïne qu’un expresso très léger. Mais au bout du compte, tant que le Whif ne sera pas rempli de Moka Sidamo Bio Grand Cru, je ne renoncerai pas à ma tasse !

Share

Idée gâteau pour la fête des pères : ma maison caféïnée framboisée…

Tada ! C’est la fête des papas ! Je vais pouvoir me remettre aux gâteaux déco ! Le truc, c’est que mon papa n’apprécie pas toujours ma cuisine…

Il trouve mes mélanges parfois douteux, et il est vrai que le peu de fois où j’ai cuisiné pour lui, ce n’était pas vraiment une réussite. La pression est grande, on souffle un grand coup, et on lui fabrique un gâteau très spécial ! La passion de mon père, c’est la construction, j’aurais pu faire un pont, mais comme il n’est pas loin de la retraite, il lui faut une maison !

Voici donc la maison des papas au café et aux pailles d’or à la framboises !

Pour le gâteau

– 200g de farine
– 1 sachet de levure
– 1 pincée de sel
– 150g de sucre de canne
– 4 oeufs
– 100g de beurre
– 10cl de café fort Indonésie Mandheling

Préchauffez votre four à 180°. Mélangez le sucre et les œufs. Ajoutez la farine, la levure et le sel. Ajoutez le beurre fondu, puis le café chaud. Mélangez jusqu’à obtenir une pâte homogène et lisse. Beurrez et farinez un moule rond et versez la préparation pour 40min de cuisson, jusqu’à ce que la pointe du couteau ressorte sèche du gâteau.

A peine tiède, démoulez la bête et placez le dans un grand plat (ou plateau).

Pour la déco

– 100g de chocolat noir
– 10g de beurre
– 1 c à soupe de crème liquide
– sucre glace
– 2 paquets de paille d’or framboise
– smarties
– maltesers

Faîtes fondre le beurre et le chocolat. Ajoutez la cuillère de crème et badigeonnez le gâteau avec le mélange.

Versez 3 c à soupe de sucre glace dans un bol et ajoutez quelques gouttes d’eau pour faire une pâte comme de la colle.

Badigeonnez chaque paille d’or et placez les sur le gâteau maison.

Ajoutez votre petite déco au gré de vos envies, et voilà le travail !

Joyeuse fête à tous les papas !

Share

Concours Bretzel et café crème : mon bavarois café crème aux pommes

Wouhou ! Un nouveau concours culinaire ! Bretzel et Café crème fête ses 3 ans et nous propose un petit challenge : « Du café, de la crème… et un Bretzel ». Euh, ouais, bon, d’accord, moi les Bretzel, j’ai arrêté depuis que je sais qu’on peut s’étouffer avec… Mais la bonne nouvelle, c’est qu’on peut le remplacer par n’importe quel ingrédient typiquement allemand !

Alors, un ingrédient typiquement allemand… Il y a bien la bière… Une bonne vieille Pills…? Pas convaincue. Le Raifort, je ne suis pas fan. Les pommes ? Ouais, les pommes c’est bien, mais pas si allemand que ça même s’ils en sont friands. A moins que… Je sais ! Je garde les pommes et je fais un bavarois ! Mon tout premier bavarois ! Si c’est pas typiquement allemand ça !

Reprenons, un bavarois donc, aux pommes avec une base spéculos (si si c’est allemand…), une crème aux pommes et une gelée au café !

Pour 4 gourmands (à préparer la veille) :

– 200g de spéculos
– 100g de beurre
– 220g de pommes
– 70g + 15g + 100g de sucre de canne
– 30cl de lait
– 3 jaunes d’oeufs
– 4 feuilles de gélatines
– 10cl de café mélange 80/20 spécial expresso

Préparons la base biscuitée. Faîtes fondre le beurre. Emiettez les spéculos et mélangez les au beurre. Tapissez le fond de votre moule et aplatissez le tout. Placez au frais.

Crème aux pommes. Faîtes bouillir le lait. Mettez 3 feuilles de gélatine à tremper. Battez les jaunes et 70g de sucre jusqu’à blanchiment du mélange. Versez le lait dessus, remuez et remettez le tout sur le feu jusqu’à ce que la crème nappe la cuillère. Attention, remuez sans arrêt et ça ne doit pas bouillir ! Sinon, ça tourne, j’en ai fait les frais…. Ajoutez les feuilles de gélatines et placez le tout au congélo en remuant de temps en temps jusqu’à ce que la crème fige. Battez la crème en chantilly et placez au frais.

Epluchez et coupez les pommes. Si vous manquez d’inspiration compotesque, petite idée recette de compote juste ici. Faîtes cuire à feu doux 30min avec 15g de sucre et 1/4 de litre d’eau ajouté au fur et à mesure de la cuisson. Nappez de compote le biscuit aux spéculos sur un cm d’épaisseur et mixez le reste. Ajoutez la compote mixée à la crème bavaroise réfrigérée et versez le tout sur le biscuit dans votre plat. Placez au frais toute la nuit.

Gelée au café. Faîtes ramollir vos feuilles de gélatine dans de l’eau. Portez à ébullition le café et 100g de sucre. Ajoutez les feuilles de gélatine hors du feu et mélangez. Laissez refroidir. Nappez le bavarois de la gelée et replacez au frais le temps que la gelée fige. Décorez et servez !

Bonne dégustation !

Share

Idée recette fête des mamans : tarte aux fraises de couturière !

La fête des mamans c’est cette semaine !!!! Le cadeau fait main est prêt, il est temps de se creuser la tête pour un dessert idéal ! Ma maman à moi est une couturière hors pair ! C’est aussi une conductrice d’engin talentueuse mais c’est vachement moins simple à gastronomiser… En plus, elle adoooooore les fraises ! Dans la série des desserts rigolos, je vous propose donc, la tarte aux fraises de couturière ! Alors à vos aiguilles, euh non, ça c’est pour le cadeau ! A vos spatules, prêt, feu de bois, partez !

Pâte à tarte au thé vert Genmaïcha (attention, il vous en faut deux, doublez les proportions !)

– 200g de farine
– 80g de sucre de canne
– 1 c à soupe de thé vert aux céréales Genmaïcha réduit en poudre
– 100g de beurre mou
– 1 oeuf

Pour la garniture

– une barquette de fraises
– 1 banane
– 3 œufs
– 30cl de lait
– 30g de sucre de canne
– une gousse de vanille

Pour la déco

– une bobine de fil vide
– quelques rouleaux de réglisses
– une deuxième pâte à tarte au thé vert

Faîtes ramollir votre beurre quelques heures avant. Mélangez la farine et la poudre de thé vert, ajoutez le sucre puis effritez à la main avec le beurre jusqu’à obtenir une fine poudre. Ajoutez l’œuf et malaxez pour former une boule. C’est bon ? On recommence pour la deuxième pâte et on met tout ça au frigo une 20aine de minutes !

Dans une casserole, faîtes chauffer le lait avec une gousse de vanille fendue sur toute la longueur. Battez les jaunes d’œufs et le sucre. Lorque le lait bout, versez le sur le mélange sucre/œufs puis reversez dans la casserole. Remettre à chauffer à feu doux, Attention ! Il ne faut pas cesser de remuer jusqu’à ce que la crème épaississe sans bouillir ! Une fois qu’elle nappe la cuillère, laissez refroidir et placez au frais.

Préchauffez votre four à 180° pendant 10min. Sortez la première pâte de frigo, étalez et faîtes cuire à blanc pendant 20min.

Sortez la seconde et laissez vous aller à vos talents de couturières ! Au programme : aiguilles et ciseaux ! Vous avez sans doute un modèle de ciseaux, vos aiguilles auront sûrement des têtes de seringues chirurgicales mais l’essentiel y est ! Une fois la découpe opérée, passez chaque pièce au four 15 min maximum. Enroulez le réglisse autour de la bobine de fil et préparez vous à créer !

Votre première pâte est refroidie, votre crème anglaise aussi ? Il est temps de monter la tarte… Versez la crème sur le fond de tarte. Lavez et équeutez vos fraises puis disposez-les dans le fond du moule. Ajoutez quelques rondelles de bananes au centre, installez vos petites créations et voilà le travail !

Bonne dégustation et Bonne fête à toutes les mamans !

Share

Pur-recette stéradent : Filets de cabillaud fondants et purée de légumes au Darjeeling

Vous avez du remarquer l’absence de messages il y a quelques temps sur le blog… Tout s’explique ! Comme je me suis fait berner par un arracheur de dents, je me suis retrouvée coincée au lit, gonflée comme un hamster sans pouvoir avaler grand chose. Bilan des courses, 4 articles de retard et 2kg en moins… Je me suis retrouvée comme Mamie sans ses dents, me manquait plus que le Stéradent ! Mais même quand on a envie de se taper la mâchoire contre la chaussée, ce n’est pas une raison pour mal manger ! Voilà ce que j’ai concocté après avoir (enfin) pu mettre un pied hors du lit :

Filets de cabillaud fondants Darjeeling

– 4 filets de cabillaud
– 1 c à café de thé noir Darjeeling
– sel, poivre, filet d’huile d’olive
– 1 oignon ou échalote
– 50g de beurre
– 1 brique 1/2 de crème liquide légère
– chapelure

D’abord, faîtes cuire votre poisson en papillote au four à 200° une demi-heure avec le thé jeté en poudre sur le poisson, du sel, du poivre, et un filet d’huile d’olive.

Ensuite, faîtes revenir votre oignon dans 30g de beurre, une fois bien grillé, ajoutez la crème, salez, poivrez, laissez chauffer une dizaine de minutes puis ajoutez une cuillère de chapelure pour épaissir le tout.

Placez le poisson dans une cassolette et recouvrez de la crème…

Purée maison (pour 4 environ) au thé noir Darjeeling

– 4 pommes de terre
– 5 carottes
– 1 c à soupe de thé noir Darjeeling first flush
– sel, poivre
– 25cl de lait

Placez au fond d’une cocotte votre thé et recouvrez d’eau. Ajoutez vos légumes dans le panier vapeur, salez, poivrez et laissez cuire 10min après pschitage. Moulinez le tout avec le lait et le tour est joué !

On sert le tout avec un petit verre de Gewurztraminer et hop ! De quoi se remettre de 4 jours d’enfer… La preuve, même pas besoin de mettre des playmobils sur la photo de cette semaine, j’en était un !

Bonne dégustation !

Share

Pur-recette : Crumble pommes-poires au thé rouge Rooibos Vanille

Le crumble est mon dessert préféré… Pourtant, je n’en avais jamais fait ! C’est en testant une nouvelle recette de compote au thé rouge Rooibos vanille que m’est venue l’idée… Mon crumble devait avoir ce goût là !

Le crumble a toujours la saveur d’un lointain souvenir… La compote de maman, les petits gâteaux sablés, le thé fumant sur une table de cuisine…

Le crumble nous vient d’Angleterre, hé oui, chez les Rosbeaf, on ne mange pas que de la Jelly ! Il aurait été inventé pendant la guerre, un bon petit dessert rapide et pas cher, sans oeuf, mangeable avec de la margarine ! (merci pour l’info Sébastien 😉 )

Rassurez-vous, je ne vais pas vous refourguer un gâteau à la margarine ! Ça, jamais ! Mais plutôt un délicieux petit crumble tout parfumé au thé rouge à la vanille de chez Pur-cafe.com !

Pour 6 personnes

– 4 pommes
– 4 poires
– 1 tasse de thé rouge Rooibos Vanille
– 50g +150g de beurre ramolli
– 150g de farine
– 150g de sucre de canne

Pelez et découpez vos pommes et poires en petits morceaux. Commencez à les faire revenir à la poêle dans 30g de beurre et préparez votre thé. Le Rooibos est sans théine, idéal pour les plus jeunes et dégage un léger parfum de vanille qui ravira tout le monde ! Infusez 1 c à soupe ou une boule à thé dans un mug pendant 5 à 10min. Versez le thé sur les fruits, ajoutez quelques noisettes de beurre (20g) et laissez-les boire la tasse jusqu’à ce qu’il n’y ait plus d’eau et que ça commence à caraméliser…

Beurrez et farinez un plat à four et préchauffez la bête 10min à 180°. Dans une terrine, mélangez le sucre et la farine puis ajoutez progressivement le beurre mou jusqu’à faire des petits paquets pas trop gros. Versez vos fruits dans le plat et recouvrez de la grossière mixture sablée.

Enfournez le tout une trentaine de minutes (jusqu’à ce que le dessus commence à dorer) et voilà ce que ça donne !

Poppy s’est régalée… et Clopette aussi !

Bonne dégustation !

Share